31 jan

Coup de rétroviseur sur notre séjour à Melbourne

Comme nous allons bientôt quitter Melbourne, voici un petit récapitulatif de ce que nous avons pu voir dans la ville qui nous a particulièrement plût.

2015-01-26-3605

Tout d’abord, cette végétation présente dans chaque avenue, entourant presque tous les blocs. Verdure et béton donnent un côté très futuriste à la ville où ville ne rime pas systématiquement avec grisaille et pollution. Le temps est tout de même superbe, même si à Melbourne, il est très changeant tout au long de la journée. De plus la ville a été pensée ainsi, avec des grandes avenues parallèles à l’américaine et la place y a été faite pour y laisser piétons et végétation avec suffisamment d’espace pour ne pas s’y sentir étouffé. La ville est certes pleine de monde mais ça n’est jamais de trop, même en plein été pendant les différents évènements sportifs qui ponctuent ce mois de Janvier.

2015-01-20-3423

Également, la ville est très vivante (la journée), avec de nombreux chanteurs ou autre artistes de rue présents ici ou là. Le côté artistique de la ville ressort aussi dans ces nombreux petits passages découpant les blocs d’immeubles et entièrement recouverts de graffitis transformant ces passages normalement austères, très esthétiques.

 

2015-01-24-3525

Ces quelque derniers jours nous avons pu nous rendre entre autre dans la grande bibliothèque d’état du Victoria (l’état où se trouve Melbourne).

2015-01-25-3565

Et aussi, nous avons pu faire un tour dans la cathédrale St Paul, une cathédrale anglicane au milieu de gratte-ciels.

2015-01-29-3658

Puis, nous avons vu les jardins botaniques de Melbourne, pour un aperçu grandiose de la flore australienne, tout près des parcs immenses du sud de Melbourne.

2015-01-29-3696

Et enfin, nous avons été à l’Eureka Skydeck, au 88e étage de l’Eureka tower qui culmine à 297m.

2015-01-29-3784

Pour ceux qui se demandent déjà, non je n’ai pas eu le vertige, même collé à la fenêtre, aussi étrange que ça puisse paraître. Etions-nous trop haut ou les vitres trop épaisses ? Ou est-ce les sédatif PC pris la journée pour lutter contre cette angoisse des insectes et araignées horriblement grosses et velues qui a repris la veille au soir après avoir été attaqué /!\ par un cafard rampant dans la cuisine ? (le 2e en 2 semaine)

(Note de Chloé : attaqué est un bien grand mot, il a croisé ton chemin ^^)

2015-01-29-3697

Bref, nous avons assisté au coucher de soleil à plus de 280m d’altitude et à l’illumination progressive de la ville et de ses environs.

Le programme maintenant est d’aller chercher un van que nous louons du 31 janvier au 6 février et que nous rendrons à Adélaïde ! Hâte !

2015-01-29-3768

30 jan

Petit tour de Northcote

Voilà deux semaines que nous nous trouvons sous le toit d’une (grande) maison à Northcote où résident Phoebe et James (et Garen – absent – dont nous occupons la chambre), des australiens de notre âge travaillant dans le CDB de Melbourne.

Notre maison, pour ces deux semaines
Notre maison, pour ces deux semaines

 

Northcote se trouve au nord-est du CBD de Melbourne, c’est une banlieue de la ville et ainsi, comme la plupart des structures urbaines périphériques en Australie, la densité de population est assez faible. A part les quelques grandes grandes avenues bordées de boutiques et bars ou restos en tout genre, il s’agit plutôt de zones résidentielles dont les rues sont toutes très verdoyantes.

2015-01-24-3514
High Street, la grande rue commerçante de Northcote

 

2015-01-24-3518
Une rue lambda de Northcote

 

On se rend dans le cœur de Melbourne en tram dont le réseau est gigantesque. Northcote a une ambiance très chaleureuse et veille beaucoup plus tard que le centre-ville de Melbourne où en semaine, les restos ferment à 22h. Ce problème d’heure se retrouve également avec les transports en commun qui s’arrêtent entre 23h et 00h. Ça nous avait d’ailleurs posé problème lorsqu’on a assisté au match Murray-Dimitrov qui s’est terminé à 00:30. Plus de tram en circulation, nous avons dû rentrer en partie à pied et en safe taxi (des taxis qui filment le conducteur et les passagers de manière continue).

29 jan

St Kilda, ou la banlieue-plage de Melbourne

Comme Chloé l’a écrit dans l’article précédent, nous nous sommes rendus à St Kilda, une banlieue au sud du centre-ville de Melbourne où l’on trouve l’une des plages les plus proches de la ville. Le quartier est vu comme un « tout ou rien ». On peut y trouver d’immenses demeures ou des prostitués et des drogués.

2015-01-23-3490
Petit passage résidentiel, tout ce qu’il y a de plus normal, à St Kilda

 

Si nous avons bien vu ces très grandes battisses aux styles très hétéroclites en bord de mer, nous n’aurons vu que des bodybuildeurs et des minettes venant se faire bronzer 20 minutes sur le sable (ou le gazon des parcs attenants). Ce coin-là de Melbourne fait en tout cas très ville balnéaire et l’on s’attend presque à trouver ces boutiques souvenirs made in china vendant un tas de babioles à côté de bouées de plage ou d’une rangée de paires de lunettes de soleil. Finalement rien de tout ça. Des boutiques plutôt vacances mais pas trop mais bien entourées de toute sorte de bar-resto et autres fast-foods.

Au détour d’une rue commerçante, nous voilà cependant plongé dans l’horreur et la décrépitude urbaine, une ruelle à poubelle remplie de tags ! En fait une ruelle très sympa assez typique dans son style de certains passages présents dans tout Melbourne montrant la créativité de ses artistes ; Melbourne étant vraiment une ville très vivante. Comme ce genre de rue est assez passant et souvent sujette à des sessions photo de mannequin pour magazine hype, je me suis dépêché de prendre ma photo.

2015-01-23-3472
Ruelle passante non odorante

 

Finalement, le plus intéressant reste à l’évidence, la plage et la mer, ici très appréciée des kitesurfers.

2015-01-23-3486
Passage faisant la jonction entre la plage des bronzeurs et celle des kitesurfers.

 

2015-01-23-3479-2
Kitesurfers bien contents du vent de Melbourne

 

St Kilda dispose également du plus vieux Luna Park d’Australie, datant de 1912. La montagne russe affiche une vétusté toute particulière, c’est d’ailleurs la plus vieille encore en fonctionnement. De nouvelles attractions s’y sont jointes. Je me suis d’ailleurs permis de gaspiller 6 dollars dans un jeu à pigeon pour tenter de gagner un mini-drone Parrot. Terrible ces trucs.

2015-01-23-3475
JAMAIS je ne ferais ça

 

Finalement, c’est un coin assez tranquille, on se sent bien loin des grandes avenues de Melbourne, de toute cette urbanisation très concentrée. peut ainsi profiter de la plage ou des parcs de bord de mer.

2015-01-23-3483
Parc longeant la plage

 

27 jan

Melbourne, premiers pas

Après 1 semaine à Melbourne on a pu avoir un bon aperçu de la ville.

C’est une ville très très étendue, en fait il y a le CBD (Central Business District) qui est un peu le cœur de la ville avec bureaux, magasins, grands immeubles etc. et dès qu’on s’éloigne un peu on trouve très vite des petites maisons individuelles. Les australiens veulent tous avoir leur maison plutôt que des appartements, du coup la ville est très très vaste.

2015-01-24-3516

Il y a une rivière, la Yarra Yarra plus communément appelée Yarra, qui traverse la ville et énormément d’arbres et de végétation en ville ainsi que plusieurs parcs, ce qui rend toute la ville très agréable.

 2015-01-21-3446

Et puis bien sûr il y a la mer et la plage tout près !

PANO_20150123_160350

Ces derniers jours on a énormément marché, on a visité CBD, on a vu plusieurs parcs, on s’est baladés le long de la rivière, on a regardé les retransmissions des matchs de l’Australian Open à Federation Square, on a été voir un match de l’Australian Open, on a vu Andy Murray contre Grigor Dimitrov dans la Rod Laver Arena (l’équivalent du court Philippe Chatrier à Roland Garros), on a vu les célébrations de l’Australia Day (la fête nationale) avec notament une cérémonie de drapeau, un festival sur la culture aborigène, un feu d’artifice dans le port de Melbourne.

IMG_20150125_215522

Bref la ville est vraiment superbe, il y a une tonne de choses à voir et à faire, on est vraiment ravis !

2015-01-26-3624

22 jan

Les courses au Coles

Car comme en France, il faut bien se nourrir, nous voilà perdus dans les rayons de Carrefour Coles, l’une des chaînes de supermarché présent à Melbourne.

Comme d’hab quand on va dans un autre pays, c’est plein de subtilités, de petites surprises. En Australie, ça se représente par des quantités type famille américaine. On n’achète pas 6 canettes de coca mais 24 canettes de coca. On n’achète pas 4 yoghourts individuels mais un pot de 2 litres. Le packaging est dans tous les cas surprenant, en quantité mais également dans la forme qu’il peut prendre comme pour ces bidons de lessive :

2015-01-21-17.56

qui sont en fait des jus de fruits.

 

Pour ce qui est aliments qui nous manquent, il y a 0 saucisson sec, ma plus grande déception. Nous n’avons droit qu’à du salami, au mieux. Voilà ce qu’il faudra nous envoyer en cadeau dorénavant !
Puis les olives à 20 dollars australiens le kilo et des crackers par milliers, les apéros ne vont pas être les mêmes.

Et la partie fromage, n’en parlons pas.  Le fromage de chèvre, c’est fini, à part la féta sous toutes ses formes. Adieu Cabécou et Selles-sur-cher !
Autrement il y a bien quelques bries puis ensuite des sortes de cheddar (Chloé ?). Petite surprise aussi devant la mozzarella qu’on a pu trouver :

2015-01-21-18.01

Autrement les australiens sont les champions du patriotisme dans leur consommation. Lors de l’une de nos premières escapades en courses, une dame sans ses lunettes nous a demandé de vérifier si son saumon était bien australien. En effet, un petit logo « Australian grown/made » vient qualifier tous les aliments produits en Australie, pour être sûr de ne pas se faire duper honteusement en achetant des bananes en provenance d’Espagne ou du saumon norvégien !

2015-01-21-18.03

Pour finir, on dira que le personnel est vraiment très agréable dans tous les magasins, n’hésitant pas à renvoyer vers une autre enseigne si on leur demande quelque chose qu’ils n’ont pas ou que ça nous semble trop cher par rapport à notre budget de départ (on voulait un téléphone portable super cheap pour nos cartes SIM françaises). Et puis, ils ne manquent pas d’humour.

2015-01-22-15.59